Visite du mardi 15 janvier 2013


CRC GLONS


La devise de l’unité est
"Oculos non habent, sed vident"
ce qui signifie
"Ils n’ont pas d’yeux, et pourtant ils voient"




    Ce mardi 15 janvier, une trentaine de vaillants amis étaient au rendez-vous, sous un froid très « piquant », devant le corps de garde du CRC de GLONS.

 « Control and Reporting Center » ou Centre de Contrôle et de Reporting est la seule unité de la Composante Aérienne Belge étant, même en temps de paix, sous le commandement direct de l’OTAN. Le centre radar de Glons est donc complètement intégré dans le système de défense aérienne de l’OTAN, s’étendant du nord de la Norvège jusqu’à l’est de la Turquie.
Les différentes stations radar constituant ce système, ainsi que leurs commandements centraux, sont reliés entre eux au moyen de liaisons data ainsi que d’appareils de communication. L'EM, les services administratifs et les flights supports sont implantés à la caserne Ambiorix à Tongres.Les opérations, quant à elles sont effectuées depuis un bunker sur le site de Glons.On y trouve aussi le Medium Power Radar (MPR) de l’unité. Le site de Glons héberge aussi le NATO Programming Centre (NPC). Cette unité multinationale OTAN, tout à fait indépendante du CRC, est responsable du développement et du suivi de tout le software opérationnel qui équipe les différentes unités radar de l’OTAN impliquées dans la défense aérienne.

    Nous sommes accueillis par l‘Adjudant Major SCHWANNEN, qui nous offrira une tasse de café, qui soit dit en passant sera la bienvenue. Le Commandant Christelle HUBERT nous briefera ensuite sur le fonctionnement de la base de GLONS, son implantation, son infrastructure, son matériel mais aussi et surtout ses missions tant, au niveau National que dans le cadre de l’OTAN.

ORGANISATION

    Le CRC Glons est une unité bilingue comptant 375 personnes sur le SO.
L’unité est orchestrée autour d’une structure de commandement classique au sein de laquelle le Chef de corps exerce le commandement sur un état-major et trois escadrilles:

    * Esc Ctl: L’escadrille Contrôle et Défense Aérienne
    * Esc Maint: L'escadrille Maintenance
    * Esc DS: L'escadrille Défense et Support

LES MISSIONS

    Le CRC Glons est complètement intégré dans le système de défense aérienne de l’OTAN, il  a
pour responsabilités la détection et l’identification de tout appareil survolant l’espace aérien de l’OTAN. Cette responsabilité s’étend, en plus, à la mise en œuvre d’avions de chasse et/ou de systèmes d'armes guidées assurant la surveillance et la défense de cet espace aérien.
Aidé de deux appareils F-16 Quick Reaction Alert (QRA), prêts à décoller afin d’effectuer des missions de police aérienne, le CRC Glons est responsable de la surveillance et de la défense aérienne continue du territoire belge et OTAN.


Dans le cadre OTAN

   

* Construction de l’image aérienne et identification de tout appareil volant à l’intérieur de notre zone de responsabilité.

* Distribution de cette image radar vers l’échelon de commandement supérieur ainsi qu’aux centres radar voisins.

* Contrôle de la situation aérienne par la mise en œuvre de moyens de défense aérienne (avions de chasse et systèmes d’armement guidés) si la situation l’exige.

* Tenir prêts, jour et nuit, les contrôleurs de défense aérienne pour une éventuelle mise en œuvre du QRA.

* NATO Response Force.

* QRA Baltic States.


Dans le cadre national

* Garantir la souveraineté de l’espace aérien belge en identifiant tout appareil volant dans notre espace de responsabilité.

* Assurer la distribution des messages d'alerte vers les différentes unités nationales.

* Entraîner les pilotes de la Composante Aérienne Belge et de l'OTAN aux techniques d'interception dans notre espace aérien ou en déploiement à l'étranger.

* Entraînement du personnel dans le domaine du commandement et du contrôle (C²).

* Participer aux missions dans le cadre du support à la nation.


HISTORIQUE

    C'est presque au terme de la Première Guerre Mondiale, vers 1917, alors que l'aviation
moderne en est à ses premiers balbutiements, que la défense aérienne acquiert ses premières lettres de noblesse ainsi qu'une importance qui s'avèrera grandissante pour les conflits à venir.
Ainsi, l'actuel  CRC Glons puise ses origines dans le "Group N60 of the United Kingdom" qui regroupe à l'époque l'ensemble des moyens de défense britanniques contre les attaques aériennes nazies.


1972

    En avril 1972, sur le site dans Glons, le MPR (Medium Power Radar) est inauguré. C'est le radar qui est jusqu'aujourd'hui en utilisation. Il est un radar du type  tridimensionnel avec douze lobes radar superposé. Grâce à cela le radar peut aussi estimer l'altitude des appareils (avions) détectés.
    Le 7 juin 1977, le contrat du siècle, comme il fut baptisé, officialise l'achat de cent soixante F-16 Fighting Falcon véritable fer de lance de l'actuelle Composante Air Belge. Actuellement +/- 70  sont en service et +/- 20 en réserve, le solde a été vendu à la Jordanie. A terme dans le cadre de la restructuration des Forces armées, un soixantaine de F16 resteront en service.


1978

     Le 5 décembre un F-16A belge se profile pour la première fois au dessus du royaume pour un vol d'essai depuis Gosselies. Dans la même année, au sein de l'OTAN, l'achat de l'AWACS  E-3A, radar volant, s'impose.
    En 1982 ces appareils sont fournis et démarrent leurs phases de test.
À partir de 1988 la partie est entièrement opérationnelle et une partie des E-3A se trouve à Geilenkirchen, juste au delà de la frontière allemande.
    Des officiers et des sous-officiers de Glons sont envoyés pour travailler à bord de ces avions. L'autre partie des E-3A est opérationnelle en mars 1991 à Waddington (Angleterre).
    En 1985, le CRC Glons peut recevoir l'information de huit radars, mais seulement quatre sont
raccordés sur le réseau : deux tridimensionnels, les radars militaires de Glons et Semmerzake, et deux radars civils, un à Bertem et l'autre à St - Hubert sans l'indication d'altitude.



Depuis 1995


Pendant les années qui suivent, le bunker subira encore plusieurs changements. 
    * Ainsi un nouveau système ASE est mis en service.
   
    * Le GFN II-consoles disparaît du podium.
   
    * On passe sur l'hardware qui ressemble fort à un des micro-ordinateurs que l'on trouve chez soi.
   
    * L'évolution ne s'arrête pas et deux ans plus tard, commençe l'installation d'une nouvelle salle               d'opération, qui offrit en 2010 l'hébergement d'un nouveau système, l' ACCS, qui sera inauguré à        terme partout dans l'OTAN.

Le CRC belge aura le privilège de pouvoir profiter en premier des avantages offert par ce nouveau système de contrôle.

Nous  avons ensuite visité toutes les salles ordinateurs et visionné en direct la présence des avions survolant la région. C’est impressionnant !!!!

Après cette promenade dans le bunker, le repas très bien servi et très copieux, sera très apprécié de tous.


Il est, aux environs des 15 h 00, lorsque nous nous séparons très contents de cette journée.