City trip du 22 au 25 mars 2015


Cracovie-Auschwitz-Birkenau-Wieliczka




Dimanche 22 mars

Nous comptons 32 participants pour ce voyage de mémoire en Pologne.

07H30
Nous partons en car jusqu'à l'aéroport de Bruxelles National.

09H00
1ère étape:   et pas la moindre.....
Enregistrement des billets .......... à scanner soi-même !!!!!     Heureusement, Noëlle, la benjamine du groupe s'occupe des anciens pas encore habitués à la nouvelle technologie.

2ème étape:
Enregistrement des bagages ....  Aussi à effectuer soi-même !!!!     Allons nous devoir piloter ?????

11H10
Rendez-vous porte A42 pour le décollage du vol SN 2547.
Tout le monde embarque et nous pouvons commencer nos vacances !



13H15 Nous arrivons à l' aéroport de Cracovie.



Après récupération des bagages (pas de bagages perdus !!!) un chauffeur nous attend et nous conduit au " DAVID HÔTEL ".

Nous prenons possession de nos chambres, avant de profiter d'un temps libre jusqu'au souper.  





18H45
Nous nous rendons au restaurant " TREZO ".




Ambiance très conviviale et repas excellent, tout le monde est ravi et, bien entendu, on termine par….. une vodka !!!!
La majorité ira se coucher, à l’exception de quelques fêtards qui gouteront encore aux joies de la boisson locale.






Lundi 23 mars


Temps sec et frais le matin, mais très agréable l’après-midi.

08 H 30

RV avec notre guide de la journée.

Nous nous trouvons dans le quartier de Podgórze où se trouve le musée de l'Usine d'Oscar Schindler ouvert durant l'été 2010, il s'agit d'un des musées les plus modernes de Cracovie. L'exposition principale intitulée "Cracovie au temps de l'occupation 1939-1945" plonge au moyen de nombreux effets sonores et de reconstitutions ce qu'était la vie dans la ville au temps de la seconde guerre mondiale. Nous pouvons y voir des armes et des affiches d'époque, des reconstitutions d'appartements, de tramways, mais aussi des objets de la vie de tous les jours.

Lorsque les nazis ont vidé le quartier juif de Kasimierz de ses habitants, ceux ci traversent le fleuve et créent le ghetto de Cracovie, les Juifs serviront de main d’œuvre dans les camps de travail.
Certains seront sauvés par Oskar SCHINDLER , industriel allemand. D’autres seront sauvés par un pharmacien polonais.

Les chaises vides sur la Place Bohaterow Getta commémorent leur déportation et représentent tout ce que les juifs ont dû abandonner lors de leur déportation, c'est-à-dire, tous leurs biens.

Nous nous promenons ensuite sur les sites où Steven Spielberg a tourné les scènes locales de son film « La liste de Schindler ».



Nous visitons ensuite  le quartier Kazimierz, centre historique de la vie religieuse et sociale juive.
L'espace qui constitue aujourd'hui le quartier de Kazimierz était habité dès le haut moyen âge. 
A l'époque, il s'agissait d'une île située sur la Vistule.

La fondation officielle de la ville par le roi Casimir III le Grand  date de 1335.  La ville prendra le nom de "Kazimierz" en hommage à ce souverain et commencera à se développer aux portes de Cracovie comme une ville à part entière. A partir de 1495, la ville abritera une importante population juive et durant les siècles suivants, ceci fera d'elle un important centre de la culture hébraïque en Pologne et en Europe, mais aussi un mélange unique et harmonieux des cultures juives et chrétiennes.

Nous pourrons visiter la 2ème ancienne synagogue de Cracovie, la synagogue « REMUH » construite en 1553. Avec le cimetière juif situé juste à côte, il s’agit de l’un des monuments les plus précieux de la culture juive de Cracovie.

Pour y accéder, les hommes doivent porter, soit un chapeau, un béret ou alors doivent mettre la « kippa ». Cette synagogue a été détruite pendant la guerre et sa restauration intérieure est toujours en cours.

Nous continuerons par la visite du cimetière juif, et le « Mur des Pleurs » qui en fait l’enceinte .





Nous prendrons le repas de midi dans le restaurant de l’Université JAGELLONE.

L’Université JAGELLONE fut fondée par le Roi Casimir le Grand en 1364. C'est la plus ancienne université polonaise. Elle compta parmi ses élèves des personnages célèbres  comme Nicolas Copernic et Karol Wojtyla qui deviendra le Pape Jean Paul II.

La cour du musée avec sa galerie circulaire à l’étage date également du 15ème siècle.

Une horloge carillonne toutes les heures et on peut admirer  le défilé de figurines animées représentant les grands personnages liés à l’histoire de Cracovie.

Ensuite, les plus courageux partiront avec la guide jusqu’au château du Wawel.

Le mot « wawel » signifiait à l’époque une élévation parmi les marécages. Il a été attribué à la colline calcaire située dans les ramifications de la Vistule.

Les moins courageux resteront sur une des plus belles places d’Europe, la place «  RynekGlowny » en dégustant un cappuccino tout en admirant les calèches tirées par des chevaux superbement harnachés.

19 H 00
Nous avons rendez-vous  pour le repas du soir au restaurant « MorskieOko ».
Situé au sous-sol dans une dizaine de caves voutées, il recrée l’ambiance et les saveurs des Tatras (Peuple originaire de la chaine de Montagne entre la Pologne et la Slovaquie) Meubles rustiques, serveuses en costume national, concerts de musique traditionnelle et excellente nourriture.









Mardi 24 mars


Le soleil sera présent tout au long de la journée. On pourra même laisser tomber le manteau !

Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner copieux, un chauffeur vient nous chercher à l’hôtel pour nous emmener à une septantaine de kms aux Camps d’Auschwitz-Birkenau.

Symbole permanent de la folie humaine, du génocide et de l’holocauste des juifs, des polonais et des tsiganes.

C’est en 1940 que les nazis créèrent un camp de travail dans une ancienne caserne polonaise, et, qui  allait vite devenir un camp de concentration, d’expérimentation et  ensuite  d’extermination ….

Déjà en 1941 dans le « Block 11 » les nazis allaient tester sur des prisonniers polonais et russes un gaz pesticide le « Zyklon B ».

On estime à  1,5 millions de personnes dont 1.1 millions de juifs qui y seront assassinés.

Dans les baraquements, des expositions sont consacrées à la création du camp, à la confiscation des biens, à l’horreur de la vie quotidienne des prisonniers, ainsi qu’à la résistance.

Dans le « Block 4 » nous découvrons avec horreur des monceaux de cheveux humains (vendus pour la fabrication des tissus), mais aussi des chaussures, des objets quotidiens, tels que brosses à dents, lunettes, nécessaires de toilette, valises avec les noms et les dates de naissance ….

Mais c’est dans le « Block 11 » surnommé le « block de la Mort »que des expériences médicales de stérilisation y seront  pratiquées….

Dans la cour, des milliers de victimes y étaient alignées et fusillées devant le  « Mur de la Mort ».

Dans les sous-sols, les prisonniers y subissaient les tortures les plus atroces, placés à l’isolement et affamés, jusqu’à ce que mort s’ensuive.


A l’une des extrémités du camp, on entre dans la « chambre à gaz » et on peut voir « les fours crématoires » cependant,  les exécutions massives seront perpétrées à  Birkenau.

Nous partons ensuite pour ce camp de Birkenau à environ 2 kms.

Une grande partie de ce camp, dont les chambres à gaz,  a été détruite par les nazis lors de leur retraite. On peut encore  y voir les rails ferroviaires qui traversent le camp. L’immensité du site laisse entrevoir l’ampleur du crime nazi…..

Et malheureusement ce terrible génocide n’a pas servi de leçon car aujourd’hui encore, la barbarie est toujours d’actualité dans de nombreux pays ……………

L’homme ne sera-t-il donc jamais HUMAIN ?




Nous partons ensuite vers la  « Mine de Sel de Wieliczka ».

Classée depuis 1978 sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, elle a été exploitée pendant plus de 700 ans.

La visite commence par une  descente vertigineuse de 380 marches en bois qui nous plonge  à 135 mètres sous terre. (Il y aura encore d’autres marches…. mais on ne les plus comptées !!!).

La guide nous conduit à travers une série de salles creusées dans le sel gris-vert, et souvent décorées de sculptures réalisées par les mineurs.

Nous arrivons au clou de la visite !!!!
Creusée entre 1895 et 1927, une impressionnante cathédrale « Chapelle de la Bienheureuse Kinga » mesurant  54 m sur 17 m.  Elle ferait, si elle n’était pas réalisée toute en sel, une église de bonne dimension. Elle est ornée de nombreux lustres en cristal salin et de nombreux bas-reliefs et autels sculptés dans le sel,  une gigantesque statue en sel de Jean Paul II accueille tous ces visiteurs émerveillés.

Fabuleux!!!! Cette salle vaut à elle seule le déplacement,

Réputée pour son micro climat, la mine possède un sanatorium pour soigner  les maladies respiratoires, ce centre est  situé à 210 mètres de profondeur.

Un lac souterrain  et une très belle plate-forme panoramique occupe la salle Staszic, haute de 36 mètres.

Pour le retour, la guide nous promet …- non pas le paradis, mais un ascenseur pour remonter. Nous traversons, un sas, un long couloir… encore un sas, encore un long couloir….. nous commençons à douter…. cet ascenseur existe-t-il vraiment ?

Enfin  LE VOILA !!!

Une cabine de mineurs, petite, on y entasse 9 personnes.  En sachant … que les chasseurs Ardennais ainsi que leurs amis ne sont pas filiformes, cela fait un peu boite à sardines.  Mais cela valait mieux que des escaliers !!!!




Nous reprenons le car vers le restaurant « OberzaSasiadow » pour le repas du soir, délicieux et dans un cadre très sympa.








Mercredi 25 mars

Grand soleil, petit café en terrasse et en pull  s’il vous plait !!!!

11 H 30
Nos taxis nous emmènent à l’aéroport : Terminal 1 (petite frayeur, nous perdons  8 de nos amis qui ne voulaient pas quitter Cracovie sans avoir tout vu ; ils sont allés visiter le Terminal 2 !!!! mais tout de même arrivés à temps pour le décollage !).


Très chouette voyage !!!!! On en redemande ….

A bientôt pour d’autres aventures avec l’Amicale 6 ChA !!!!