Visite du jeudi 8 octobre 2015


Dixmude, Ypres et Last Post


     Dès 06H30, 42 participants partent à la découverte ou redécouverte de la région « Ypres et la Grande Guerre ». Nous avons la chance d’avoir avec nous notre guide historien Francis BALACE, qui tout au long de la journée nous racontera les faits et anecdotes de cette terrible guerre.


    Nous partons vers le circuit « Saillant d’Ypres Nord Langemark-Passendaele » ou en 1917, les armées alliées ont lancé une attaque d’infanterie sur les lignes allemandes. Nous visitons ensuite « L’Essex Farm Cemetery » et le poste médical ou travaillait le médecin canadien John McCrae, auteur du célèbre poème Flanders Fields.

    Nous partons pour le front avec arrêt à la « Yorkshire Trench ». L’occasion de parcourir une tranchée très bien reconstituée. Nous rejoignons le « Tyne Cot Cimetery » la plus grande nécropole Britannique, de là nous avons une vue complète du champ de bataille.

    Nous nous dirigeons lentement vers notre restaurant, ou nous sera servi un excellent repas, pris bien entendu dans l’ambiance très festive Amicale 6 ChA !!!!






    Après cet agréable moment, direction DIXMUDE sur le site du « Boyau de la Mort » qui permet de visiter les dernières tranchées du front belge de la Première Guerre mondiale. De terribles combats y ont opposé les Allemands et les Belges. Ces tranchées ont été créées après que le front se soit stabilisé dans la plaine de l'Yser inondée et que, les Belges aient pris position derrière la digue du chemin de fer de Nieuport à Dixmude. Dans ce secteur, seuls l'eau et les marais les séparaient alors des Allemands qui restaient à proximité de l'Yser et occupaient une tête de pont sur sa rive gauche, autour de tanks à pétrole. Les Belges ont alors tenté de prendre cette position stratégique en creusant, à partir de mai 1915, des tranchées sur la rive gauche de l'Yser.

    Le dispositif comptait 2 tranchées parallèles de 400 m de long. Il s'ouvrait par la Redoute du cavalier, une sorte de petit fort à 2 niveaux, puis se prolongeait par une tranchée avant - de combat - et une tranchée arrière - de support. Tout au long de la sape, on trouvait des postes d'observation et des abris. A sa tête, 2 abris d'observation et 1 poste de tir formaient ce qu'on appellera la souricière, et faisaient face aux ruines du bunker allemand. A cet endroit, les 2 camps n'étaient distants que d'une cinquantaine de mètres. Les combats acharnés qui ont eu lieu sur ce lopin de terre ont donné son nom au « Boyau de la Mort ».


 






    Notre chauffeur nous déposera ensuite sur la Grand place d’Ypres, et là, un temps libre qui permettra à chacun, de visiter et admirer cette très jolie ville, avant d’assister à 20H00 précises au très célèbre « Last Post » sous les impressionnantes voûtes de la Porte de Menin.




    The Last Post, le salut final traditionnel aux morts, est joué par les clairons en l'honneur de la mémoire des soldats de l'ancien Empire britannique et ses alliés, qui sont morts dans le saillant d'Ypres durant la Première Guerre mondiale. Il est de l'intention de la Last Post Association  de maintenir cet acte quotidien d'hommage à perpétuité.








Moment poignant et plein d’émotion, qui vous donne la chair de poule
et qui se passe de commentaire !

Ce sera ensuite le retour vers Liège.


A très bientôt

Résiste et Mords